ANTWERP FASHION SHOW 2006

Pendant 3 jours (15-16-17 Juin), Anvers a vécu au rythme des défilés et des présentations de collections. Le Mode Show 2006, qui sanctionne une année d'étude pour les jeunes créateurs de l'école anversoise, vient de s'achever hier. Retour sur ces trois jours.

A l'instar des années précédentes, l'Ecole de Mode et de Haute-Couture de Anvers aura une nouvelle fois choisi le Hangar 29 pour sa présentation. Le lieu en lui-même est assez insolite. Imaginez une ancienne zone industrielle maintenant désaffectée, proche de l'un des plus grand ports maritime du monde. Rajoutez y, en plus des hangars, quelques grus de chargement, rappel direct de la provenance de l'une des plus importantes sources de richesse de la ville. Complétez le tout par de la musique, des tapis rouges, des mannequins, des attachés de presse stréssés...Vous obtenez le mode show!

Comme tout bon VIP (Bon ok, comme toute personne en retard), je rate le début du show et des premières années. Il leur aura été demandé de réaliser 3 travaux: une veste, une robe et une réinterprétation des formes d'un vêtement. Seules les créations les plus abouties techniquement auront eu leur place lors des défilés, histoire de rappeller que les places sont chères et que le monde des créateurs ne pardonne pas le moindre défaut. Certains auront donc eu l'heureuse opportunité de montrer l'ensemble de leurs créations tandis que d'autres n'auront eu que leur yeux pour pleurer.

Côté deuxièmes années, les contraintes étaient différentes: Il leur fallait réaliser une mini collection de vêtements historiques. Mention toute particulière à Emilie Pirlot sur le thème "1898, Elaine Augusta Guest - Ainsi la délicate se dévoile belle-de-jour", à Romain Brau "1680, Louis XIV le ballet de la nuit - Collection 2èm année" et Cem Cako "1829, Beriah Botfield - Second year collection".

Les 3èm années, quant à eux, auront travaillé sur le thème des costumes éthniques. J'ai beaucoup aimé les réalisations de Gunhyo Kim "Ndebele, South Africa - Inspector Gadget". La réinterprétation des costumes anglais est magnifique. Très sympathique aussi le passage des créations de Lenny Leleu, sur le thème "Wedding dress, Korea - Godess on a highway" et celui de Taro Horiuchi "Shi-Shi-Mai, Taiwan - Aqua".

Le clou du spectacle aura bien sûr été les dernières années: qualité des costumes, pureté ou parfois complexité des coupes et des matières utilisées...la relève de nos grands créateurs pousse et compte bien se faire entendre. A noter la préstation de Akiko Murata sur le thème "Lesson to become a lady - A l'ombre des jeunes filles en fleurs". Elle m'aura étonné par son caractère décalé, puisque les jeunes filles en fleurs étaient de respectables mères de familles approchant allègrement les 50 ans et bien souvent les 60 ans. Peut-être n'y a-t-il finalement pas d'âge? ;-). Des félicitations toutes particulières à Nele Feyen et ses intergalatic Queens (voir photo ci-contre), dont les vêtements oscillent entre futur et passé, mixant pureté des formes et des coupes d'antan ainsi qu'extravagence contenue mais effective.

Pour tout savoir du mode show, c'est ici...

- - - - - - - - -